Feu vert pour le mégaprojet des Vernets

12 juin 2020

L’État a octroyé ce matin le permis de construire pour la création de 1500 logements. Le quartier, très dense, est un véritable défi.

Auteur : Christian Bernet TdG
Date de création: 12/06/2020

Le futur quartier des Vernets, constitué de deux îlots, d’une tour de 25 étages et, à droite, d’un bâtiment d’activités avec un hôtel. Au premier plan à gauche, le parking de la patinoire devrait être réaménagé en espace de loisirs.
DR
C’est parti pour le futur quartier de la caserne des Vernets. L’État a délivré ce matin les autorisations de construire nécessaires à la réalisation de ce projet, le plus important de ces dernières décennies. Il prévoit la réalisation de 1500 logements (dont 300 pour étudiants), de quoi abriter près de 4000 personnes.

Les travaux pourraient démarrer d’ici à trois mois, avec la démolition de la caserne. La construction des immeubles devrait durer deux ans et demi, avec la livraison des premiers logements au début de 2023.

Le conditionnel est toutefois de mise, car des recours ne sont pas impossibles. Le projet est notamment contesté par des habitants du quartier qui ont demandé de le redimensionner.

Le quartier est constitué de deux grands îlots, d’une tour de 86 mètres et d’un bâtiment d’activités comprenant un hôtel. Il offrira une très forte densité, similaire à celle que l’on trouve par exemple aux Pâquis.

Un espace public entre les deux îlots. Un soin particulier a été porté aux façades. Celle de droite par exemple est en briquettes avec des balcons en serrurerie.
DR

«De gros efforts ont été entrepris pour maintenir la qualité du projet», assure Saskia Dufresne, directrice des autorisations de construire. Les espaces publics, en pleine terre, seront largement plantés d’arbres. Une partie des toits sera accessible aux locataires. Un soin particulier a été porté au traitement des façades et des matériaux.

La route qui longe l’Arve sera supprimée, offrant ainsi un espace public en direction de la rivière. Il est encore prévu que le parking de la patinoire soit supprimé et réaménagé en parc public.

L’opération est réalisée par une demi-douzaine de partenaires, dont des coopératives, des caisses de pension et des fondations publiques. Elle offre ainsi une forte diversité de types d’appartements, dont certains sont très inhabituels à Genève. Tous les logements seront mis en location.

 

 

 

source :